Apprendre à se dire merci

pexels photo 556663 - Apprendre à se dire merci

Se dire merci… cela peut sembler bien mystérieux pour certains, ou plutôt commun pour d’autres. Se remercier personnellement pour ce que l’on est et ce que l’on accompli, pour ce que l’on surmonte et ce que l’on crée… c’est penser, éprouver et ressentir de la reconnaissance envers soi-même.

Se dire merci, c’est s’accepter et se reconnaître. Cette gratitude permet d’être bienveillant envers soi-même, et de vivre au mieux les situations quotidiennes. Il s’agit d’une émotion positive, ainsi elle augmente le sentiment de bien-être. Se dire merci, c’est s’ouvrir en soi, améliorant notre tendance à faire confiance aux autres et à accepter ce que la vie apporte.

Dire merci, ce n’est pas tant une question de politesse. Quand nous étions enfants, les adultes nous apprenaient à dire merci en de nombreuses occasions, pour remercier l’attention ou le mouvement qu’une tierce personne avait pu avoir envers nous. Cette notion de dire merci presque machinalement, n’est pas le remerciement profond dont je vous parle ici. Ce que j’évoque, c’est la gratitude, dont les dimensions sont bien plus grandes et plus intenses que celles d’un simple “merci” de convenance. Se dire merci, c’est s’ouvrir à une vision plus optimiste de l’existence, c’est s’aider à avancer malgré les situations difficiles et à apprécier les étapes traversées.

Incorporer un esprit de gratitude à son quotidien, c’est s’ouvrir à la positivité de ses journées et de sa vie, c’est ressentir ce qui est bon et accepter ce qui est difficile avec bienveillance. Il est vrai que nous avons tendance à entrer dans un cycle infernal de situations difficiles, de déceptions envers les autres ou soi-même, de lutte contre ce qui nous blesse… Nous pouvons être tellement emportés dans la négativité qui nous entoure et nous bloque intérieurement, que nous en oublions vite ces petites choses qui nous font du bien.

Notre vie est aussi remplie de belles choses, mais nous nous sommes comme habitués à ne plus les voir, les considérer, les sentir. En apprenant à se dire merci, en apprenant à utiliser la gratitude au quotidien, nous pouvons retirer le voile de la négativité pour enfin apercevoir toutes les couleurs qui nous attendent derrière. Ressentir la joie, c’est tout un travail, lorsque l’on n’a pas l’habitude d’y apporter de l’attention. Ce n’est cependant pas impossible ! Nous pouvons tous apprendre à ressentir la positivité, la reconnaissance, le plaisir et la joie que notre vie nous apporte, malgré les nuages qui rodent longtemps parfois.

Se dire merci : pour se sentir bien

pexels photo 415380 1 - Apprendre à se dire merci

Pour pratiquer la gratitude, il est essentiel de le faire en toute conscience. Ressentir en soi un merci du fond du cœur, qui permet de se diriger vers les émotions positives.

Terminées les phrases dures et typiques de l’auto-sabotage comme : “Je suis nulle”, “Je n’arriverai jamais à rien”, “J’ai mal fait ceci”, “Je ne suis pas suffisamment compétent”, “Les autres sont mieux que moi”, “Je suis stupide”, “Je me déteste”, etc… Le principe est de développer des émotions positives, de la bienveillance envers soi-même et se concentrer sur les trésors que l’on possède déjà. C’est le meilleur moyen de diminuer la pression insoutenable que nous pouvons nous infliger, toujours à la recherche que nous sommes de l’excellence, la perfection, la meilleure performance… ces objectifs visant “les plus hauts sommets” selon ce que l’on nous répète depuis longtemps, sont en réalité des mirages qui ne cessent de s’éloigner au fur et à mesure que le temps s’écoule. Pourquoi me direz-vous ? Cela ne signifie pas que vous n’atteindrez jamais vos rêves, ou que vos projets sont irréalistes. Ce que je souhaite exprimer, c’est qu’être reconnaissant envers soi-même est un moyen de se remercier des efforts effectués, d’avoir une vision plus concrète et réelle de ce qui se passe à l’intérieur de vous, de réussir à faire la différence entre vos besoins propres et ceux qui sont induits par les autres. Porter toute cette attention lumineuse envers soi est le moyen idéal de s’apporter de la chaleur, de l’amour et de la bonté.

Dans cette notion de gratitude, il y a aussi ce lien qu’elle permet d’établir avec autrui. Si je suis en effet capable de me respecter, de m’écouter et de me remercier, je suis tout aussi capable de tendre la main à l’autre. En me rapprochant de moi-même, en me donnant de l’amour, je me rapproche des autres de façon saine et bienveillante. En exprimant quotidiennement votre gratitude envers ce qu’autrui vous apporte, ce que vous êtes et ce que votre vie pose sur votre chemin, vous vous inscrivez alors dans une action de transmission. Cela veut dire que vous devenez acteur de votre vie, vous sortez du rôle de victime et bourreau que vous vivez avec vous-même, en vous acceptant tel que vous êtes. Vous apporter un tel soutien est un cadeau que vous vous faîtes, quoi de mieux pour toucher au bonheur que d’accepter tout ce qui est ? Cela peut sembler très difficile au début, je vous l’accorde.

Il m’a longtemps été personnellement très difficile de me remercier, encore aujourd’hui, cela me demande un certain travail personnel parfois. Au début, j’avais énormément de difficultés à arrêter de me dénigrer et à faire la différence entre mes besoins profonds et mes obsessions. Si j’avais décidé d’être la meilleure quelque part, je me coupais du monde et de mon être intérieur pour obtenir ce que je désirais. Aujourd’hui, j’ai compris que je ne désirais pas vraiment cette excellence, cette recherche de perfection ne m’appartenait pas, je me mettais une pression folle dans le vide, ce qui altérait mes énergies. Dans ces moments-là, il est d’une grande difficulté de s’ouvrir à la positivité et de se dire merci, surtout si l’on estime ne pas être suffisant. Pourtant… je me suis rendue compte qu’il est plus facile de se dire merci, que de se torturer et de se punir sans cesse par peur de l’échec.

pexels photo 320007 - Apprendre à se dire merci

Se dire merci est en fait bien plus doux, c’est une attitude de respect pour soi-même, où l’auto-agression n’a plus de place. L’habitude de s’accepter pleinement s’intègre plus rapidement qu’on ne le croit dans notre quotidien, parce que nous y prenons rapidement goût.

Quelle douceur de pouvoir se dire : “Tu es une personne incroyable, merci pour cette créativité, cette gentillesse, ce courage, cet amour en toi”, ou encore : “J’accepte ici l’erreur que j’ai pu commettre, mais ce n’est pas grave, je comprendrai avec le temps comment j’aurai pu agir différemment”.

Quel bonheur de se dire “Merci d’exister” plutôt que “Je voudrais disparaître”, “Merci d’être qui tu es” au lieu de “Je suis bon à rien”, “J’accepte d’avoir besoin de plus de temps avant de parvenir à cet objectif” et non “Dépêche-toi, quelqu’un d’autre aurait déjà réussi”.

Ce ne sont que de petits exemples évidemment, parce que les mots violents et les sentiments négatifs que l’on peut avoir envers soi-même sont immenses et nombreux, variés et destructeurs. Accorder de la gratitude envers soi-même et le monde, c’est le moyen d’ouvrir son cœur et de recevoir.

Donner et Recevoir.

Comment faire ?

Il n’existe pas de technique miracle, il est très important de comprendre que se dire merci est propre à chacun. Cependant, il est possible de donner quelques lignes directrices simples, que vous imaginez déjà j’en suis certaine, afin de faire quelques premiers pas sur le chemin de la gratitude.

Vous pouvez commencer par exemple par faire attention à comment vous vous parlez. Soyez attentif aux attentions positives et/ou négatives que vous avez envers vous-même. Si cela peut vous aider, notez ces pensées. Après un petit moment, relisez ce que vous avez écrit en conscience, tentez de ressentir en vous ce que provoque la lecture de ces émotions posées sur le papier.

Lorsqu’elles sont positives, remerciez-vous d’avoir eu de si belles attentions envers vous-même, ressentez un bien-être à vous apprécier, entourez ces mots lumineux d’une couleur que vous aimez (ou plusieurs !).

Lorsque ces pensées s’avèrent être négatives, voire violentes, ne soyez pas dur envers vous-même ! Au contraire ! Vous devez accepter qui vous êtes : si durant le temps de cette expérience vous avez été virulent envers votre personne et que cela vous touche de le lire consciemment, ne vous en voulez pas. Acceptez-le, remerciez-vous pour l’exercice effectué et retournez ces pensées négatives qui vous ont traversé. Par exemple, si vous avez noté vous être dit un matin “C’est pas vrai ! Mais tu ne peux pas faire mieux ? C’est toujours pareil avec toi !”, retournez votre phrase dans un esprit de bienveillance et de gratitude, de façon à être juste envers vous-même, et dîtes-vous plutôt : “J’ai exprimé cela envers moi-même à ce moment-là, ce n’est pas grave et je l’accepte. Aujourd’hui, je considère qu’à cet instant passé, j’aurai pu me remercier d’avoir essayé et donné le meilleur de moi-même”. Prenez quelques minutes pour vous remercier de votre positivité, et pour retourner la négativité vers des pensées plus lumineuses et colorées.

pexels photo 235734 - Apprendre à se dire merci

Vous pouvez aussi prendre le temps dont vous avez besoin, pour faire une liste de ce que vous aimez chez vous et dans votre vie. Installez-vous confortablement et soyez à l’écoute de vos ressentis. Laissez-vous aller aux larmes, au rire, aux pleurs, aux sourires ou à la tristesse, l’essentiel étant que vous soyez vous-même et libre de ressentir toutes les émotions qui pourraient vous traverser à ce moment-là. Ecrivez des mots qui vous parlent, dessinez des éléments que vous aimez, utilisez des couleurs qui vous font ressentir de la joie… Cet exercice est une excellente manière de se donner de l’amour.

Cela peut paraître difficile au début, mais au fur et à mesure que vous écrirez ce que vous aimez et ce pourquoi vous êtes reconnaissant, vous réaliserez que vous êtes bien plus entouré de positivité que vous ne le pensez.

Lorsque j’ai personnellement fait cet exercice, j’avais du mal à trouver des idées de ce que j’aime chez moi ou de ce pourquoi je suis reconnaissante dans ma vie. Je voyais majoritairement ce qui m’apportait de l’angoisse et de la tristesse, tous les défauts de mon corps que je détestais ou encore une certaine résistance à l’exercice, me disant que ce que je faisais était stupide. Pourtant, après avoir insisté pour continuer l’effort, afin d’écrire de belles émotions et pensées à mon sujet, je me suis rendue compte que mon cœur s’ouvrait petit à petit. Au fil des minutes, j’avais trouvé de plus en plus d’idées à écrire. Le jour d’après, je pensais naturellement à des éléments de mon existence que j’aimais, avec une tendance légère à penser à la gratitude.

Comme beaucoup de chemins à emprunter dans l’immensité du travail personnel et de la quête de l’épanouissement, celui de la gratitude est plus ou moins difficile à parcourir selon qui nous sommes et où nous en sommes dans notre vie. Cependant, se dire merci est à la portée de tous, c’est une action qui semble dérisoire au premier abord, mais qui possède en réalité un bénéfice profondément salvateur.

Faîtes-vous confiance. Soyez bienveillant envers vous-même. Donnez-vous de l’amour. Acceptez qui vous êtes.

MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vos opinions
[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Partager
Facebookmail