Avez-vous peur de réussir ?

Vous est-il déjà arrivé de désirer réaliser un objectif pendant très longtemps, et de ne jamais y parvenir ? Et peut-être qu’au moment où vous vous êtes concentré sur ce désir, vous vous êtes rendu compte que vous n’avez mis en place aucun moyen pour que votre projet se traduise en succès.
Ce scénario se produit souvent avec des objectifs à long terme, demandant de s’investir dans un changement d’habitudes : comme le désir de quitter son emploi pour créer son business, de gagner une meilleure forme physique, d’apprendre une discipline qui nous tient à cœur…

La plupart du temps, vous avez l’impression de ne pas pouvoir entrer dans le flux de l’action sans vraiment savoir pourquoi.

Et bien si vous vous reconnaissez dans ce scénario très commun, la bonne question à vous poser est : “Ai-je peur du succès ?”

Souvent notre premier instinct est de répondre que non, bien sûr, on n’a pas peur du succès. Au contraire on aimerait bien réussir dans tout ce qu’on veut faire.
Par contre, on associe la peur à ce qui se passerait si notre projet ne donnait pas les effets espérés :
“Si je quitte mon emploi, et que la création de mon business ne va pas à bon terme, qu’est-ce qu’il en est de moi ?”
“Si je commence à faire du sport, et que je fais l’effort de mieux manger, mais que cela ne m’amène pas les résultats que je veux, j’aurais perdu du temps et de l’énergie.”
“Si je paye une formation pour apprendre telle langue ou discipline, et que je n’y arrive pas, j’aurai perdu mon argent.”
Je suis sûr que vous-même pourriez trouver au moins un exemple qui vous parle.

Cette peur de l’échec est en réalité une peur masquée du succès. Mais pourquoi, me diriez-vous, devrais-je avoir peur de réussir ? Votre question tombe bien, car ici je vous explique pourquoi vous avez peur de la réussite, et j’espère que cela vous motivera à vous bouger vers votre succès en me montrant que je me trompe 😉

Échouer est plus simple que réussir.
Une soirée Netflix est quand même plus sympa que du temps passé à organiser ses idées pour créer un nouveau business. Les jeux vidéos sont plus divertissants que la lecture et l’apprentissage. Le fast-food a l’air plus agréable que la salle de sport.
L’échec permet à notre vie de rester telle qu’elle est. Alors que le succès nous demande quelque chose de très dur à mettre en place : sortir de notre zone de confort. Il nous défie, nous pousse à évoluer et nous expose aux jugements et au rejet.

Bien sûr, rarement la réussite n’a que des cotés positifs. Souvent, alors que les gens pensent vouloir atteindre un objectif, ils sont bloqués par le fait qu’au final les inconvénients l’emportent sur les avantages. Mais une façon de surmonter ce problème est de réfléchir consciemment à la nature de ces aspects négatifs, puis de les déraciner un à un. Déraciner un effet secondaire négatif peut vouloir dire trouver le moyen de l’éliminer complètement ou alors l’accepter et apprendre à vivre avec.

Schermata 2018 12 03 alle 11.15.33 300x135 - Avez-vous peur de réussir ?

La perspective de réussite nous pousse à faire face à des peurs, comme la peur du changement. Peut-être que les changements que le succès amènera dans ma vie me font peur, et me donnent l’impression de perdre le contrôle sur ce qui m’arrive et qui je suis. Or, à moins que ma vie soit absolument parfaite à cet instant, la peur du changement n’a pas de raison d’être.
Souvent, on pense pouvoir perdre ce qu’il y a de bon dans notre vie si on cherche à améliorer une situation. Le changement fait partie intégrante de l’évolution, aussi bien à l’échelle personnelle que celle du monde tout entier. Si ce que vous avez peur de perdre ou de changer est si instable que votre évolution le mettrait en danger, êtes-vous sûr de vouloir bloquer votre vie sur cela ?

Beaucoup de personnes craignent le jugement et l’abandon de leur entourage. Il est vrai que souvent le succès attire la jalousie, et cela nous rend objet de malveillance et négativité de la part des autres. Dites-vous que si le “clan” vous rejette à cause de votre succès, c’est que cet entourage ne veut pas votre bien. Les personnes se sentent souvent attaquées par le succès des autres, car ça les met face à leurs propres échecs. Donc, comme mécanisme de défense, ces individus ont tendance à rabaisser la réussite de l’autre et à juger son parcours et ses intentions. Un entourage qui ne sait pas regarder votre succès avec admiration, car il n’arrive pas à évoluer lui-même, c’est un entourage qui ne peut pas vous aider à grandir.

Une autre peur commune est celle de beaucoup de personnes qui lient le succès, surtout professionnel, à une perte d’intégrité. C’est une grosse erreur. Cela arrive, bien sûr. Mais ça ne veut pas dire que ce sera votre cas. Si vous gardez en vous votre évolution personnelle comme objectif premier, et que vous n’oubliez pas d’où vous venez, votre succès sera d’autant plus puissant.

Une autre peur difficile à cerner est la peur du “plus”. On a souvent l’impression qu’évoluer et réussir nous amènera plus de responsabilité, visibilité, contacts, obligations, défis… et cela semble aller à l’encontre de notre but premier : simplifier notre vie. Tout est une question de choix et d’organisation. Faîtes une liste de quelles sont les choses dont vous ne voulez pas “plus”, et organisez votre plan pour faire en sorte de respecter votre propre désir. Après tout, vous êtes les seuls responsables de votre évolution, alors autant la faire aller dans le sens qui vous convient.

 

Si vous n’affrontez pas consciemment vos peur, elles deviennent plus fortes. Cela se fait simplement via votre conditionnement comportemental : vouloir éviter quelque chose qui vous fait peur par rapport à votre réussite, vous fera mettre en place des comportements qui vous empêcheront d’atteindre le succès. Cette habitude d’éviter de réaliser vos objectifs s’appelle procrastination, et est très dangereuse car elle devient souvent un vrai mode de vie jusqu’à vous paralyser complètement dans votre évolution.

Donc prenez l’habitude de vous demander ce qui se passerait si vous réussissez. Cela vous forcera à vous concentrer consciemment sur vos peurs, qui auront donc moins de pouvoir sur vous. Après examen des côtés positifs et négatifs qui viendront avec votre réussite, ce sera à vous de voir si votre projet vaut les “effets secondaires” ou pas. Et si vous décidez de continuer, les peurs qui vous ont arrêté jusqu’à aujourd’hui seront tout d’un coup beaucoup moins puissantes, car le simple fait de les observer vous aura donné la conscience nécessaire pour y faire face.

2 Comments on “Avez-vous peur de réussir ?

  1. Je n’y avais jamais réfléchi sous ce point de vue. Merci, c’est très intéressant, mais malheureusement j’ai toujours eu beaucoup de mal à vaincre la procrastination, avez vous des conseils pratiques pour la dépasser ?

    • Bonjour Jean! Pas d’inquiétude, c’est le plus gros problème de la majorité des personnes au début. Je travailles sur un guide pour dépasser la procrastination qui sera disponible dans pas longtemps 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vos opinions
[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Partager
Facebookmail